A La Rencontre de ... Diane KONAN

06:32

Diane Konan fait parti du cercle fermé des tops modèles ivoiriens indétrônables .Avec son sourire ravageur , ses traits fins et son beau teint , elle a su s’imposer sur les T africains au fils des années. Son visage vous est surement familier car elle est aussi l’égérie de plusieurs marques et produits.

Personnellement je l’adore cette fille. Malgré son statut elle a toujours fait preuve d’humilité, de gentillesse et de simplicité lors de nos échanges. Jai pas été surpris qu’elle accepte sans hésiter de m’accorder cet interview.

1-      Pouvez-vous-vous présentez en quelques mots ?

Je suis Diane Konan, mannequin et je bosse dans une boîte de représentation et distribution

2-      Depuis quand exercez vous le métier de mannequin et comment tout a commencé ?

Je suis dans le métier depuis 2001, pendant que j’étais encore au Lycée. J’ai commencé dans une agence de mannequin suite à un casting. C’est là que j’ai appris à marcher et à me tenir en tant que modèle. Ma carrière a véritablement commencé lorsqu’en 2002 j’ai fait une campagne publicitaire pour UNIWAX. Ca été le début de tout.

3-      Quels sont les stylistes pour lesquels vous avez défilé?

Oh y en a eu tellement. Je peux citer Gilles Touré que j’appelle affectueusement mon patron (lol) Pathé’O, Eloi Sessou, Alain Niava, Ciss St Moise, Miss Zahui, Nicole Amien, Wafa,

Alphadi…

 

4-      On constate que les mannequins ivoiriens n'arrivent pas à s'exporter suffisamment, comment expliquez-vous cela ?



Le mannequinat ici en CI n’offre pas beaucoup d’opportunités aux filles (agences influentes et fiables, concours, mécénat, bourse) pour pouvoir leur permettre d’évoluer ailleurs.

Le milieu de la mode international étant très sélect et très rude, il n’est pas évident pour celles qui pourraient en avoir l’ambition, de percer aussi facilement surtout à cause de la couleur de peau, s’il n’y a pas de soutien véritable.

Il y en a bien qui y on réussi, Cady Wassa, Valéry K, ou encore Kiné. Mais à combien de sacrifice ?? Ce n’est vraiment pas facile, alors les mannequins se contentent malheureusement de leur « Gloire » ici.

5-      Que pouvez-vous dire aux personnes qui associent le mannequinat au proxénétisme ?

Je voudrais tout d’abord préciser que, faudrait pas qu’on pense que ces jeunes filles et garçons lorsqu’ils déambulent sur les T ou s’affichent à la télé ou sur les panneaux publicitaires sont là pour être vendus aux plus offrants.

Qu’on s’enlève cette idée fausse de la tête. C’est clair qu’il y a toujours dans tous les milieux d’ailleurs, des personnes mal intentionnées qui viennent faire des propositions indécentes. Celui ou celle que ca intéresse, libre à lui. Maintenant c’est une question d’éducation et d’avoir la tête sur les épaules.

Pour ma part çà fait plus de 10 ans que je suis dans ce métier et j’ai jamais été victime de çà.

6-      Je rêve de faire une carrière comme la vôtre et même aller plus loin que vous (rires), pensez- vous que j'en suis capable ? si oui, quels conseils pouvez-vous me donner ?

 

Bien sûr que t’en es capable. Il faut surtout croire en tes rêves et ne jamais te laisser décourager par quoique ce soit. Ne te laisse pas influencer négativement et forge-toi une personnalité, c’est très important. Ce n’est pas la peine de copier les autres modèles, informe toi, apprends et travaille ta prestance et tes poses.

Moi j’ai eu beaucoup de chance dans ce milieu, il faut le dire. J’ai rencontré de bonnes personnes et aux bons moments. Plus que tout, j’ai eu le soutien de mon Dieu et de mes parents. Ce qui m’a empêché de tomber dans les pièges de la facilité.

Aie une vie saine (ne fume pas, bois modérément, ne sort pas trop, et surtout mange bien- mais ne fait pas comme moi hein- fais du sport,lol) dors beaucoup et aime les personnes qui t’entoure. Voici ma ligne de conduite dans la vie, ce qui fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

Je te souhaite beaucoup de courage et persévère dans toute chose que tu entreprends. Gros bisous.

                                                                                                              Diane KONAN

You Might Also Like

0 comments

Translate